école de parachutisme Arcachon
École de Parachutisme Sportif du Bassin d'Arcachon (EPSBA)

 

Sommaire

Intérêt du parachutisme

Cette page a pour but de vous permettre de comprendre ce qu’est le parachutisme et de vous dévoiler ses différentes facettes afin de vous permettre de choisir le cadeau exceptionnel que vous pouvez faire à un proche ou de choisir la façon d'aborder cette activité.

Le parachutisme peut être vu comme un plaisir, un loisir, un sujet de compétitions, l'objet d'un cadeau toujours très apprécié... Son apport psychologique et éducatif est aussi d'un grand intérêt.

Parachutisme plaisir

Sensations

Il est à peu près impossible de décrire les sensations que l'on peut ressentir pendant la chute libre. La raison est simple, c'est parce que nous utilisons essentiellement des mots légués par nos ancêtres et qu'ils n'en ont pas créé pour cette activité qu'ils ne pratiquaient pas !

Que dire de la chute libre ? C'est à la fois doux et violent, excitant et calmant car plusieurs sauts dans la journée vont permettre de très bien dormir la nuit suivante.

Le vol sous voile permet de contempler tranquillement le paysage comme si on avait construit la plus haute tour du monde rien que pour vous à l'endroit où vous vous trouvez. Vous admirez la vue sans pare-brise, sans vitre, sans lunettes, rien qu'avec vos yeux.

Paysages

La terre vue du ciel est toujours très belle, surtout quand la mer et ses haut-fonds donnent des nuances de couleurs à l'infini. Le sud-ouest est une très belle région vue de haut. Les sites alliant l'eau et la terre sont généralement les plus appréciés. La Gironde possède en deux dont Arcachon qui est l'un des plus magnifiques qui soit. Le paysage y change en permanence, ses formes et ses couleurs dépendent de la marée, de l'heure et de la saison. Voir ces paysages sans que rien ne limite votre vue est tout simplement fabuleux.

Quand on est apte à sauter seul, on peut aller dans d'autres centres en France ou dans le monde et y faire des sauts « touristiques » dont on ramène de très bons souvenirs.

Convivialité

Le parachutisme est un sport convivial. Cela est très différent des sports où le but est de battre les autres. Ce qui fait que l'esprit parachutiste est toujours un esprit d’entraide. On souhaite toujours que les autres fassent des progrès, que ce soit pour faire un saut avec eux ou pour qu'ils plient plus vite leur parachute afin de faire un avion de plus dans la journée.

Sauter avec ses copains et ses copines

Sauter seul, c'est bien, mais assez vite on aimerait pouvoir sauter avec les autres et non après ou avant ! Quand, dans l'avion,  on voit des sorties de groupe, on n'a qu'une envie, en faire autant avec ses amis, ses copains et ses copines. Souvent, la beau programme que l'on avait répété au sol est un peu raté mais c'est juste le bon prétexte pour recommencer ! Et puis on fait de belles vidéos que l'on va revoir ensemble.

Apport psychologique

La maîtrise de soi

Que peut nous apporter le parachutisme ?  Ce qui vient tout d'abord à l'esprit, c'est vaincre sa peur du « vide » et sortir d'un avion en vol.

En réalité, cette peur est vaincue dès les tout premiers sauts. On retrouve cette même crainte chez un enfant qui plonge pour la première fois la tête la première dans la piscine. Vous allez faire le contraire de ce que votre mère et vos instincts vous disent de faire : N'ouvre pas la porte d'un véhicule en marche (de plus c'est un avion qui vole), ne t'approche pas du bord, tiens-toi bien et ne ne te penche pas dehors, tu pourrais tomber de haut ! Après quelques sauts, sortir d'un avion  devient plutôt assez normal. Pour un parachutiste aguerri, la  grosse crainte, c'est d'atterrir dans l'avion, ce qui pour lui n'est pas du tout rassurant !

Vaincre ces craintes très naturelles, c'est déjà une victoire sur soi. Se dire que l'on en a été capable c'est se prouver que la maîtrise de soi est l'une de ses qualités. C'est parfois utile de le montrer à son entourage. C'est pour cela que certaines entreprises incitent leurs cadres à faire des sauts en parachute lors de séminaires.

Le saut en tandem permet de franchir le seuil du premier saut, mais ce n'est pas le plus important. Apprendre à sauter seul permet d 'accéder à l'étape suivante, la confiance en soi.

La confiance en soi

Quand on doit sauter seul, la différence avec le tandem, c'est que vous n'êtes plus un passager mais que le pilote c'est vous et que la sécurité ne dépend que de vous. En cas d'incident, c'est vous qui décidez et agissez en suivant les consignes que vous avez apprises. Vous ne pouvez faire appel qu'à vous-même pour agir, même si au début un moniteur au sol peut vous conseiller par radio. La panique est interdite. On est tout de suite amené à comprendre que l'on est dans la réalité, pas dans un monde virtuel où l'on a plusieurs vies et que respecter les règles de sécurité n'est pas une option.

Savoir que l'on ne peut compter que sur soi, savoir que l'on peut maîtriser ses émotions et réagir correctement en cas d'incident, c'est développer une juste confiance en soi.

Ce dernier point fait que la pratique du parachutisme peut être un moyen efficace pour remettre en phase avec la société un jeune pas très bien dans ses baskets. Lui donner confiance en lui peut l'amener à se surpasser et lui permettre de mieux trouver sa place dans la société.

Compétitions

Quand on est compétiteur, le parachutisme est un « terrain » de jeu fabuleux et le niveau en France est l'un des meilleurs du monde, voire le meilleur dans plusieurs spécialités. Il vous arrivera forcément de sauter en compagnie de champions du monde, même si vous ne pouvez pas encore les accompagner dans leurs évolutions.

Comme dans tous les sports, il vaut mieux commencer jeune si l'on veut être performant.

Comment débuter

Contrairement à une idée très répandue, il n'est pas nécessaire de faire un saut en tandem pour commencer. Le saut en tandem est un saut de découverte, mais ce n'est pas une méthode d'apprentissage du parachutisme. Il est cependant intéressant pour évacuer le stress de la première sortie d'avion, ce qui n'est cependant pas négligeable. Les deux méthodes pour apprendre sont la PAC et la « traditionnelle » qui sont détaillées dans la page école. En cas de doute, si l'on ne veut pas s'engager sur une formation complète, on peut faire juste un saut d'initiation. C'est le premier saut PAC ou le premier saut tradi.. Si ça plait, on paie le complément et on continue la formation entière, si ça ne plait pas (c'est rare), on arrête.

Y a t-il un âge limite pour le parachutisme ?

Il n'y a pas d'âge pour faire un saut en tandem. C'est même un beau cadeau pour un centenaire en forme. Mais il en est autrement pour la pratique individuelle.

Le parachutisme est un sport de glisse qui demande d'acquérir des réflexes et une bonne souplesse du dos. Nous sommes programmés pour acquérir des réflexes quand nous sommes enfants et cet apprentissage devient de plus en plus difficile en vieillissant. La souplesse est nécessaire car il faut pouvoir se cambrer pour être stable en chute libre. Les femmes le font naturellement mais c'est plus difficile pour les hommes surtout avec l'âge.

Il vaut donc mieux apprendre très jeune, mais la limite est fixée à 15 ans. Bien qu'il n'y ait pas de limite supérieure en France, il faut savoir qu'à 50 ans, on ne peut plus apprendre aux USA. À plus de 60 ans, il faut deux fois plus de leçons qu'à un jeune pour faire la même chose et souvent, ceux qui essaient abandonnent assez vite après avoir réussi leur rêve. Il ne faut cependant pas généraliser car certains réussissent et deviennent de fervents pratiquants.

Il est courant de trouver des parachutistes de plus de 70 ans et même de 80 ans. Ils ont toujours un passé sportif conséquent, sautent régulièrement et se maintiennent en bonne condition physique.

Faire un cadeau

Quel cadeau ?

Que peut-on offrir ? Le plus souvent, c'est un saut en tandem mais il y a bien d'autres possibilités, voici une liste de cadeaux possibles.

Le choix n'est pas toujours facile, aussi, n'hésitez pas à prendre conseil auprès du paraclub.

Comment faire ce cadeau ?

Vous possédez une imprimante ? Alors vous pouvez créer et imprimer vous-même :

Ces générateurs ne conservent aucune information. Leur fonctionnement est anonyme.

Et contactez-nous pour la réservation.

Médical

Certificat médical ?

Dans la page Tandem et dans la page école vous trouverez toutes les indications utiles. Attention, pour la page école, les critères sont plus exigeants.

Hypoxie

L'hypoxie, c'est à dire le manque d'oxygène n'est habituellement pas un problème pour la pratique courante du parachutisme. Il est cependant utile de connaître ses effets car c'est un phénomène difficile à maitriser quand on le rencontre. La page hypoxie vous montrera que ce n'est pas anodin et que la montée au delà du FL140 n'est pas à prendre à la légère.

 

Mise à jour du 26-03-2016 à 00:28

 
Retour Haut Ce site est conforme aux normes XHTML1.0et CSS Explications...